Comment allaiter ?

Vouloir allaiter est une bonne chose pour votre bébé. Toutefois, cela ne peut se faire que si vous savez comment lui donner le sein. Bien sûr, aucune mère ne sait le faire avant d’avoir eu son premier enfant. Il faut donc, pendant la grossesse, apprendre les différentes positions, celles qui vous permettent d’être confortable pendant de longues minutes, etc. Apprendre à allaiter, c’est également apprendre à faire preuve de patience, quand les premiers jours, la prise du colostrum est laborieuse pour vous et votre bébé.

Dans cette rubrique, vous trouverez tout ce qu’il y a à savoir pour que bébé mange à sa faim et adopte un rythme régulier. Vous trouverez également toutes les informations sur le temps que doit durer une tétée. Et, comme chaque bébé est différent, nous apportons différentes solutions, en fonction de chaque cas. Vous saurez par ailleurs comment nourrir deux bébés, si vous allaiter des jumeaux, ou si vos enfants ont des âges rapprochés.

Sachez qu’il ne faut pas désespérer quand il s’agit d’allaiter son bébé. Il n’est pas rare que les premiers jours soient compliqués, voire les premières semaines. Il se peut aussi que vous ayez mal au sein. C’est pourquoi vous trouvez également des articles de blog qui aideront à relativiser et à trouver la bonne technique d’allaitement pour vous et votre bébé. Une fois que vous aurez les réponses à vos questions, vous verrez que l’allaitement est un merveilleux moment. Vous pourrez le prolonger plusieurs années, sans aucun problème si votre enfant est demandeur, et que vous avez encore assez de montée de lait.

Vous avez fait le choix d’allaiter votre bébé et vous cherchez le meilleur moyen pour y arriver. Même si le médecin est d’excellents conseils, vous paniquez à l’idée d’allaiter votre bébé. Il faut savoir qu’allaiter est un apprentissage pour les parents et qu’il va falloir apprivoiser plusieurs méthodes et positions, pour que l’allaitement dure aussi longtemps que vous le souhaitez. Votre bébé ne sait pas non plus comment faire, mais pas d’inquiétude, un peu de patience, de la détente, de l’instinct et quelques conseils suffisent pour que cette période se déroule parfaitement.

Allaiter les premières semaines

Lors de la première tétée, votre bébé va consommer du colostrum. C’est un liquide épais et jaune que vos glandes mammaires sécrètent avant la première montée de lait. Ce petit concentré de vitamines va permettre à votre nouveau-né de profiter de tous les nutriments dont il a besoin dès sa naissance, et lui assurer une santé de fer.

Pour cette toute première tétée, privilégiez le contact peau à peau et aidez votre bébé à placer sa bouche autour de votre mamelon. Il aura instinctivement un réflexe de succion. Tenez-le en position semi-couchée, pour que le colostrum coule bien jusqu’à l’estomac. Pour les autres semaines, vous pourrez varier les positions.

Les meilleures positions d’allaitement pour un nouveau-né

La position semi-inclinée est idéale pour allaiter un nouveau-né. Vous pouvez varier les bras pour qu’il tète dans les deux seins. Si les tétées sont longues et que cette position vous tire sur les bras, d’autres existent pour faciliter l’allaitement.

Vous pouvez vous tenir allongée, le dos redressé par des coussins. Vous couchez bébé sur votre ventre et mettez à disposition votre sein. L’avantage est que sa bouche va d’un sein à l’autre sans que vous ayez à le changer de position. De plus, vous n’avez pas besoin de le porter, ce qui vous permet de vous reposer simultanément.

Pendant la nuit, si vous pratiquez le cododo, couchez-vous seulement sur le côté et mettez votre enfant face à vous, dans la même position. Il pourra facilement téter. Cette manière de porter bébé est recommandée pour les femmes ayant subi une césarienne, ou tout simplement, pour les mamans qui désirent être couchées.

Quand donner le sein à bébé ?

Lors des premières semaines, votre nourrisson aura un estomac de la taille d’un œuf. Il fera d’ailleurs la taille d’une cerise à sa naissance. Cela veut dire qu’il ne pourra presque rien avaler, mais qu’il va vite digérer. Il faudra donc nourrir dès qu’il le réclame. Avec du lait artificiel, on peut parfaitement contrôler les prises puisque l’on sait ce que l’enfant prend. Ce n’est pas le cas avec du lait maternel. Les parents doivent apprendre à reconnaître les alertes de bébé :

  • Il tète avec insistance dans le vide
  • Il s’agite
  • Il met les mains dans la bouche et tète
  • Il donne l’impression de chercher vos seins

Votre bébé a vraiment faim, il va se mettre à crier. Toutefois, vous ne devez pas attendre qu’il en arrive là pour lui proposer le sein. Les hurlements montrent que bébé va mal et est en détresse, ce n’est pas bon pour sa santé.

Allaiter quand bébé a grandi

Quand bébé a pris ses habitudes, qu’il a bien grandi et qu’il est moins fragile, les tétées vont s’espacer. Votre enfant pourra manger de plus grosses quantités et il sollicitera donc moins le sein. Il commence alors sa période de sevrage. On estime qu’un bébé a besoin de lait maternel jusqu’à 3 ans environ, bien que l’allaitement soit conseillé jusqu’à 18 mois.

Varier les positions d’allaitement

Quand bébé aura grandi et que vous ne pourrez plus trop le porter dans la position de la madone, c’est-à-dire de manière classique, vous devrez changer les positions d’allaitement. Il est possible que votre bébé commence à avoir des petites dents, ou tout simplement que sa succion soit beaucoup plus forte. Il ne faut pas s’inquiéter s’il tète moins longtemps, c’est seulement qu’il arrive à boire beaucoup plus en moins de temps, il est devenu expert en allaitement.

Pour changer de position d’allaitement, vous pouvez opter pour la position à califourchon. Pour cela, asseyez juste bébé sur vous, une jambe de chaque côté, et il pourra atteindre vos mamelons facilement.

La position du transat est aussi une bonne idée. Comme dans un hamac, allongez-vous sur le dos, avec votre bébé sur vous et laissez le choisir son mamelon. De cette manière, vous n’avez pas besoin de soutenir sa tête, il peut téter aisément.

Introduire les aliments et continuer l’allaitement

Lorsque votre bébé va grandir, vous allez commencer l’alimentation. Introduire de la nourriture ne veut pas dire que vous devez arrêter d’allaiter. Dès quatre mois, la mère ou le père peut commencer à donner une cuillère de purée ou de compote, mais l’allaitement doit tout de même être exclusif. Cela sera son unique source d’alimentation. En revanche, vers six mois, le bébé est en âge de manger un peu plus.

Il est donc conseillé de commencer par donner les aliments type compote et purée, puis proposer le sein. Si vous donnez le sein en premier, votre enfant risque de ne plus avoir faim et ne voudra pas commencer la purée. Tandis que vous pouvez décider de la quantité de purée à donner pour être certain qu’il tète derrière. Sachez que quelle que soit la manière dont vont commencer l’alimentation solide, vous devez continuer à allaiter. Le lait maternel permet d’apporter tous les nutriments dont le bébé a besoin pour être en parfaite santé, dont le fer et le calcium.

Pour savoir quand c’est le moment d’allaiter, vous pouvez vous fier à vos seins. Comme pour un nourrisson, si vos seins sont engorgés et que du lait maternel s’échappe par le mamelon, votre bébé aura bientôt faim. Vous pouvez donner le sein quand vous le désirez dans la journée, vous n’êtes pas obligé de le faire à heures fixes, comme pour les aliments solides. Si votre bébé a faim et réclame les seins de sa mère, donnez-lui.

Comment allaiter des jumeaux ?

Une mère qui allaite deux bébés va devoir instaurer une routine différente. Bien souvent, les deux bébés auront faim en même temps. Pour ne pas les faire attendre, vous avez la possibilité d’adopter certaines positions. Pour cela, vous pouvez porter vos bébés comme un ballon de rugby. Comme cela, vous pouvez leur proposer un sein à chacun, et ainsi nourrir les deux en même temps.

S’ils n’ont pas faim en même temps, respectez le rythme de chacun. Quand un des bébés se nourrit, il vide un sein, le temps que la lactation arrive, vous pouvez donner l’autre sein au second bébé.

Lorsque vous introduisez une alimentation diversifiée, vous les nourrissez tous les deux en même temps. Il est possible qu’après six mois, les montées de lait maternel soient plus faibles. Réduisez progressivement les tétés jusqu’à introduire le biberon si c’est le cas.

Sachez qu’entre l’accouchement et les huit premiers mois du bébé, la plupart des femmes ont presque plus de lait, et qu’après un mois après l’accouchement, la lactation n’augmentera plus. Le nombre de millilitres produit chaque jour pour l’allaitement ne pourra qu’aller en diminuant.

Pour favoriser la lactation et continuer à allaiter le plus longtemps possible votre bébé, nous vous conseillons de tirer votre lait, si vous faites garder votre bébé et que vous avez repris le travail. Ainsi, vous continuez à apporter tous les bienfaits du lait maternel à votre enfant, même quand vous n’êtes pas avec lui. De plus, cela permet au papa de participer à l’alimentation, en donnant le biberon. Si les seins sont toujours en action, par le biais de la succion, la lactation se fera plus longtemps.

Retour haut de page